Études supérieures: les aides financières

Loyer, frais de scolarité, achat de matériel… La vie étudiante induit des dépenses incontournables et onéreuses. Aussi, pour les jeunes qui suivent des études supérieures, il peut être difficile de joindre les deux bouts.

Bourses, aides spécifiques, au mérite ou à la mobilité, logement Crous… voici la liste des différentes aides financières auxquelles vous pouvez prétendre durant vos études supérieures.

La bourse d’enseignement supérieur sur critères sociaux

Une bourse sur critères sociaux (BCS) peut être attribuée aux étudiants et aux futurs étudiants qui rencontrent des difficultés matérielles. Son montant annuel comporte 8 échelons, allant de plus de 1 450 € pour l’échelon 0 bis, à plus de 6 300 € pour l’échelon 7.

Études, âge, diplômes, nationalité et ressources sont autant de conditions à remplir pour bénéficier de la BCS.

Pour y avoir droit, vous devez donc :

  • être inscrit en formation initiale en France ou dans un pays de l’Union européenne ;
  • étudier dans un établissement d’enseignement public ou privé habilité à recevoir des boursiers ;
  • suivre des études supérieures à temps plein ;
  • être détenteur d’un bac français (d’une équivalence ou d’une dispense) ;
  • avoir moins de 28 ans lors de votre première demande de bourse ;
  • disposer de revenus inférieurs à un certain plafond.

L’aide au mérite pour les étudiants boursiers

L’aide au mérite est un dispositif complémentaire à la bourse sur critères sociaux. Accordée aux étudiants les plus méritants, elle ne peut pas être perçue plus de 3 fois par un même étudiant.

Versé en 9 mensualités de 100 €, le montant annuel de l’aide au mérite est de 900 €.

Pour bénéficier de cette aide (quelle que soit votre nationalité) vous devez :

  • percevoir la BCS ou l’allocation spécifique annuelle ;
  • avoir obtenu une mention “Très bien” au bac ;
  • intégrer un établissement d’études supérieures à la rentrée.

L’allocation spécifique annuelle pour les étudiants non boursiers

Les étudiants qui rencontrent des difficultés financières durables, alors qu’ils ne sont pas boursiers, peuvent bénéficier, sous conditions, de l’allocation spécifique annuelle.

Versé par le Crous (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires) pendant toute l’année universitaire, le montant annuel de cette allocation est compris entre plus de 1 450 € et plus de 6 300 € par an.

Cette aide d’urgence donne également droit à l’exonération des frais d’inscription à l’université.

Pour y avoir droit, vous devez :

  • être un étudiant assidu et en difficultés financières durables ;
  • ne pas toucher le BCS, les allocations chômage, ou encore le RSA ;
  • avoir moins de 35 ans au 1er septembre de l’année de formation (ne s’applique pas si vous êtes reconnu handicapé par la CDAPH) ;
  • disposer de ressources inférieures au plafond prévu par le barème d’attribution des BCS.

L’aide spécifique ponctuelle pour les étudiants en difficulté passagère

L‘aide spécifique ponctuelle vise à soutenir les élèves en études supérieurs qui rencontrent, passagèrement, de graves difficultés financières.

Versée en une seule fois par le Crous, son montant ne peut pas dépasser celui de l’échelon 2 de la bourse sur critères sociaux, soit plus de 3 070 €.

Plusieurs aides ponctuelles peuvent vous être attribuées en cours d’année universitaire, à condition que votre situation le justifie. Dans ce cas, le montant cumulé ne peut pas dépasser 6 142 €.

Pour bénéficier de l’aide spécifique ponctuelle :

  • vous devez avoir moins de 35 ans au 1er septembre de l’année de formation (ne s’applique pas si vous êtes reconnu handicapé par la CDAPH) ;
  • et être inscrit en formation initiale.

Les aides à la mobilité des étudiants en études supérieures

Aide à la mobilité Parcoursup

L’aide à la mobilité Parcoursup, d’un montant de 500 €, est attribuée aux bacheliers bénéficiaires d’une bourse de lycée qui font leur rentrée dans l’enseignement supérieur en dehors de leur académie de résidence.

Aide à la mobilité internationale

L’aide à la mobilité internationale, d’un montant mensuel de 400 €, est attribuée aux étudiants qui suivent une formation supérieure à l’étranger, ou qui effectuent un stage international. Elle est accordée aux étudiants déjà bénéficiaires d’une bourse sur critères sociaux ou d’une aide spécifique annuelle.

Aide à la mobilité pour l’étudiant en Master

L’aide à la mobilité pour l’étudiant en Master, d’un montant de 1 000 €, est destinée aux étudiants boursiers qui viennent d’obtenir leur licence et qui souhaitent poursuivre leurs études supérieures en Master dans une autre région académique.

Les aides au logement pour les étudiants

Logement étudiant au Crous

Les étudiants peuvent bénéficier d’un logement individuel du Crous en résidence universitaire. Disponibles à prix modérés, ces logements donnent également accès à l’allocation logement.

Les critères d’attribution d’un logement du Crous sont les mêmes que pour le calcul de la bourse d’enseignement supérieur sur critères sociaux.

Allocation de logement social

L’allocation de logement social (ALS), est versée aux étudiants qui résident dans tous types de logements non conventionnés (résidence universitaire, foyer, studio, appartement vide ou meublé, maison…)

Pour prétendre à l’ALS :

  • le logement doit constituer votre résidence principale ;
  • votre nom doit figurer sur le bail ;
  • vous devez vous acquitter d’une charge de logement, telle qu’un loyer.

L’ALS fonctionne également en cas de colocation ou de sous-location réglementée.

Aide personnalisée au logement

L’aide personnalisée au logement (APL) s’applique aux logements conventionnés, c’est-à-dire qui font l’objet d’une convention entre l’État et le propriétaire. Il s’agit d’une aide financière visant à réduire le montant du loyer.

Pour en bénéficier :

  • le logement doit être votre résidence principale ;
  • il doit s’agir d’un logement conventionné ;
  • vous devez justifier de ressources inférieures à certains plafonds.

Les aides financières attribuées par les collectivités

Certains conseils régionaux et généraux, ainsi que certaines municipalités, octroient des bourses et des prêts à taux zéro aux jeunes qui suivent des études supérieures.

Ces aides s’adressent aux étudiants aux ressources modestes, et elles peuvent varier en fonction des frais de scolarité, de vos revenus et des communes.

5/5 - (1 vote)